Association objectif
Ruse
Persévérance
Patience
Diplomacy50

DAMAS
Printemps 1907

Fin de partie

Nullité Russie, Turquie, Angleterre

La proposition de victoire partagée à 3 Angleterre, Russie, Turquie est acceptée à l'unanimité

Le petit journal :

La guerre est terminée. Les russes toujours aussi prudents préfèrent partager la victoire. Les alliés en profitent et les ennemis plient.

Commentaire de l'Angleterre :

Je trouve que cette partie à été très passionante. Sur le terrain, c'était facile mais dans les échanges, c'était plus musclé.

Comme dans toutes les parties, mon objectif est de ne pas perdre (nullité au pire). En début de partie, j'espère toujours avoir de bonnes occasions pour gagner en solo, chose que je n'ai jamais vu cela avec l'Angleterre. Dès le tout premier tour je me suis rendu compte que finir vainqueur en solo ne serait pas pour cette fois-ci.

Au début de la partie je profite du caractère insulaire de l'Angleterre pour observer. L'Allemagne me fais des yeux doux mais cherche à s'allier avec la France et la Russie pour m'éliminer rapidement. J'acquiers finalement les faveurs de la France puis j'obtiens un accord avec la Russie (en lui laissant la Norvège). Je peux enfin m'occuper de l'Allemagne avec la Russie pour tenter d'éliminer la source de mes difficultés de démarrage.

Pendant ce temps, je prends des contacts avec la Turquie pour voir si une campagne contre la Russie est possible et avec l'Italie pour faire pareil avec la France. Mon objectif est d'avoir des voisins faibles pour dominer toutes les mers de Gibraltar à la mer Blanche afin de m'assurer une protection optimale et me donner suffisament de marge de manoeuvre pour conquérir l'interieur des terres.

Une fois l'Allemagne éliminée, une nouvelle et fragile alliance France-Russe-Angleterre est installée. Fragile car aucun de mes partenaires ne souhaite m'avoir dans son dos. A ce moment là, comme l'Italiens est plus favorable a une attaque conjointe contre la France, que la Turquie semble s'entendre avec la Russie et malgré les mises en gardes de l'Autriche, je prends le partis de trahir la France. Dès lors, mon style de jeu deviens très aggressif. Ce style me sert aussi pour essayer de faire peur à mon allier Russe prudent et à le tenir à distance afin de mieux gérer mes forces.

Ensuite, je ne peux plus compter sur l'Italie mais après quelques difficultés et quelques erreurs, l'étau est en place. La France avec qui j'ai conservé un dialogue cherche à nouveau à me faire faire volte face avec le concours de la Turquie, mais je n'obtiens pas a mon goût suffisament de garantie pour faire marche arrière. L'étau impitoyable se referme avec ce dernier coup qui m'a surpris moi même, jamais je n'ai fais aussi fort à diplomacy : 4 centres français sont perdus. J'en ai presque honte tant Sydney est un joueur sympathique et avec qui j'ai eu de bons échanges.

Si la nullité n'avait pas été prononcée, je partais en guerre contre la Russie et une nouvelle partie commençait. Pierre-Luc s'en doutait, je pense. Comme lui et par prudence, j'ai opté sans hésité pour la nullité.

J'ai trouvé cette partie intense et rythmée. Je pense que un jeu d'ordre par semaine est un bon choix de la part de Guy. Je remercie tous les joueurs pour cet excellent moment. Cela été pour moi une des meilleures parties que j'ai joué.

Vivement la prochaine,

 

Commentaires de la Russie :

La Diplo 50 est ma première vraie partie de diplomatie. Je m’étais fixé comme objectif une victoire partagée. J’ai donc atteint mon objectif et j’en suis satisfait.

A la fin j’aurais peut-être pu essayer de gagner en solo, mais le résultat n’était pas assuré. Et puis surtout j’avais promis une victoire partagée à mes alliés. J’ai tenu parole.

Pour moi, il y a eu 3 phases dans la partie:

1901-1902: Alliance avec la Turquie.

L’Alliance fonctionne bien, d’autant plus que l’Italie trahit l’Autriche.

Au nord je profite des “largesses” des autres pays.

1903-1904: Alliance avec l’Angleterre.

Au nord nous partageons l’Allemagne et l’Angleterre se positionne pour attaquer la France.

Au sud je fais une grosse erreur. J’ai cru à tort que la Turquie me trahissait. C’était faux, mais du coup je perds l’alliance avec la Turquie qui s’allie à la France et l’Autriche, voire l’Italie. C’est le moment critique de la partie, mais je parviens à m’en sortir avec un coup de pouce de l’Italie.

1905-1906: Alliance avec la Turquie et l’Angleterre.

Au nord l’Angleterre prend la France.

Au sud l’Italie refuse l’alliance que je lui propose. Pourquoi ? Je ne sais pas. Par contre la Turquie ne se fait pas prier. La Turquie se lance dans la conquête de l’Italie.

La suite ne fait aucun doute. Victoire à 3.

Avec la Russie j’ai dû jouer sur 2 fronts tout au long de la partie. C’était un peu comme si je jouais 2 pays. Mais avec 12 centres c’était plus facile.

Le moment le plus critique de la partie a été pour moi le sauvetage de BUD à l’A1904.

Je considère que mon principal adversaire a été la France même si nous avons eu que peu de confrontations directes.

Sur le plan tactique, Sidney a très bien joué. Chapeau.

Sur le plan diplomatique, il a bien joué mais un peu moins puisqu’il s’est finalement retrouvé seul.

Pendant la partie, j’ai vu quelques erreurs sur le plan tactique. Je ne m’attendais pas à en voir autant.

J’ai aussi vu quelques jolis coups. Bravo à ceux qui les ont faits.

Sur le plan diplomatique, j’ai vu beaucoup de trahisons et peu d’alliances solides. Sans commentaires.

Je me suis bien amusé avec cette partie. Vivement la prochaine partie.

Pour finir, tous mes remerciements à Guy pour son arbitrage.

1
2
3
4
5
6

Prix du plus Agressif : L'Anglais
Prix du plus Ambigü :
Prix du plus Prudent : Le Russe
Prix du Trahi : L'Italien

 


GB et R
T et A
F, A et R
A et T



T

I

R
I

 

GB

 



R

 

JOUEUR
PAYS
.
JOUEUR
PAYS
Valentin DERVAUX
Adrien BOUVET

ITALIE

Perdu

.
Jean-Marc KEVELAER

ANGLETERRE

Nullité

Pascal MAGUY
Jean François FONTAN

ALLEMAGNE

Perdu

.
Pierre-Luc BAZIN

RUSSIE

Nullité

Martin BECQUART

TURQUIE

Nullité

.
Martin BURDORF

AUTRICHE

Perdu

Sydney DEBACHE

FRANCE

Perdu

.
HUMBERT Guy

ARBITRE DEVOUE